Un bon ancrage pour une vie harmonieuse

Un bon ancrage pour une vie harmonieuse

En tant que praticienne de soins énergétiques, je réalise à ceux qui le souhaitent, un travail d’harmonisation des chakras à mon cabinet. Et l’un des problèmes le plus récurrent que je rencontre est le manque d’ancrage ou un mauvais ancrage à la Terre.

L’ancrage est apparenté au chakra de base, le Muladhara, représenté d’une couleur rouge et qui se situe près du périnée et de l’anus. Ce chakra se développe principalement les 7 premières années de vie d’un individu.  Il s’agit du fondement de sa propre vie, de sa connexion avec l’incarnation, à la Forme.

Tel un arbre, l’être humain se développe de la même façon. Il a besoin de racines pour se stabiliser et se nourrir, d’un tronc pour développer tous ses propres mécanismes, les mener vers la hauteur et de branches qui se ramifient vers le ciel pour se nourrir de la Lumière.
Un arbre sans racine ne survit pas bien longtemps et ne peut se tenir droit. Un arbre sans branches ni feuilles ni fleurs ne produira aucun fruit. L’un sans l’autre, une disharmonie se créée. Il en est de même avec l’être incarné. Sans racine, nous ne nous rappelons plus de notre mission de vie, qui nous sommes et pourquoi nous sommes ici. Nous développons des maladies puisque l’énergie de la Terre ne passe plus par le chakra de base comme elle doit le faire, pour nourrir les autres chakras.
Nous devenons blessants et blessés et notre vie manque cruellement d’harmonie et de maintien. Sans connexion avec la Source vers les hauteurs (les branches de l’arbre et notre chakra couronne), nous ne pouvons accomplir notre mission de vie et reprendre contact avec notre partie Divine. Sans le développement de ces deux extrémités, l’énergie ne circule pas assez bien dans le tronc (notre corps, nos autres chakras), et les problèmes, physiques, énergétiques, émotionnelles et psychologiques apparaissent.

Arbre-racine-en-terre1

Quels sont les déséquilibres de peu d’ancrage ou d’un mauvais ancrage ?

  • La perte de sa mission de vie, l’incompréhension de son existence sur Terre, des problèmes existensiels
  • Vous vous sentez menacés par le monde extérieur
  • Votre vie ainsi que vous mêmes êtes instables, autant physiquement, psychologiquement et matériellement
  • Vous avez des problèmes d’équilibre
  • Vous ne vous sentez pas pleinement incarnés
  • Vous avez des difficultés à donner et/ou recevoir
  • Votre vie s’oriente principalement (ou beaucoup) sur les bien matériels et l’argent
  • Vous présentez des problèmes liés aux os, aux hanches, au bassin ou aux genoux

Pourquoi avons-nous un mauvais ancrage ?

Puisque nous développons le chakra de base/racine de notre naissance à notre 7eme année de vie, tout ce que nous allons vivre lors de ce passage affectera ou renforcera le Muladhara.

Dans l’enfance, ce qui s’apparente à la Terre est la Mère nourricière. Une mauvaise expérience avec la mère impactera ce chakra racine dès le départ. Les besoins physiques et émotionnels de l’enfant sont donc primordiaux pour aider le nouvel individu à bien s’ancrer dans sa vie actuelle et lui fournir un bel avenir.
L’épanouissement de l’enfant passera par la découverte et la grande énergie qu’il contient. C’est le propre du Muladhara, la première porte à filtrer l’énergie de la Terre, le réceptacle de l’énergie avant d’être distribuée harmonieusement dans les autres chakras.
Si votre enfant déborde d’énergie, n’essayez surtout pas de la réprimer. Aidez-le à utiliser cette énergie et à la canaliser à travers des activités créatrice (le développement du second chakra) et sportives.
Une Âme pleinement incarnée et en harmonie avec l’Univers sait utiliser l’énergie du Muladhara pour donner et recevoir pleinement. En aidant votre enfant à utiliser cette énergie, vous lui enseignez une habitude saine pour son avenir.

big old tree

Une base solide pour alimenter les chakras

Les trois premiers chakras sont en lien avec la Terre. C’est donc naturellement que le Muladhara est en grande relation avec le second chakra, le Svadhisthana (orange), le seuil du passage à l’acte, du « faire », de la création et la créativité et du troisième chakra, le Manipura (jaune), aussi appelé chakra du Plexus Solaire, le seuil du Moi et des émotions.

Premier blocage

La peur, ou plutôt devrais-je dire, les peurs, sont la première cause d’affaiblissement du chakra de base. La peur est propre au chakra de base. Elle inflige un coup aux fondements de notre vie, et donc à nos racines.
Une peur passagère pleinement vécue et comprise ne sera pas un problème. Une ou des peurs récurrentes qui nous figent seront un véritable fléau pour le Muladhara.
Car la peur bloque l’énergie de la Terre et, dans le but de se défendre, le chakra de base va prendre l’apparence d’un bastion pour attaquer et devenir dur envers lui-même et envers les autres (autrement dit : vous-même).
Sans racine, sans accroche, l’Âme incarnée cherchera par tous les moyens à prendre racine vers l’extérieur et le premier élément passager : des êtres chers (un amant, des enfants), l’argent, un métier ou une situation, une maison, une voiture, des biens… etc.
L’individu s’identifie alors à cet/ces éléments et ne vit plus que par ce biais. Pire, il est soumis plus facile aux énergies de l’inconscient collectif.
Les personnes matérialistes ou obsessionnelles, dirigées par leurs peurs, ayant aucun contrôle de leurs émotions, ont un ancrage déficient.

Mais selon vous, pourquoi l’être humain courre t-il ainsi à sa perte ?
Probablement parce qu’il y a rien de plus instable qu’un être extérieur (un parent, un enfant, un amant, un ami), mortel dans la forme et que, les biens matériels ne nous rejoignent pas dans la mort, peuvent être perdus du jour au lendemain.

Nous retrouvons de cette façon la première cause de la descente aux enfers des personnes qui ne savent se relever après avoir « tout perdu », ou pire, mettent fin à leur vie. Comment survivre après avoir perdu le (faux) fondement de sa vie ?

Second blocage

La seconde cause d’un blocage du chakra de base provient d’une faiblesse du chakra du Plexus Solaire, le centre émotionnel. Chaque émotion que nous vivons est soit pleinement vécue puis laissée à sa propre existence, soit refoulée car trop douloureuse.
Dans le cas d’une acceptation, le chakra du Plexus s’en remettra. Par contre, lors d’un refoulement émotionnel, un blocage se créé. Celui-ci empêche alors l’énergie de la Terre de remonter correctement : ce sera au Svadhisthana ou au Muladhara d’accueillir l’énergie de la Terre (en remontée) et l’énergie de l’émotion refoulée du Plexus (en descente) et de l’extérioriser.

Par réaction en chaîne, ces chakras ayant leur propre énergie à développer et gérer, se retrouveront avec un surplus qui créera une disharmonie des premiers chakras. Reliés à certaines glandes du corps physique, des réactions hormonales engendreront des dysfonctionnements physiques dans le but d’extérioriser cette énergie et de nous faire parvenir le message d’origine.
Si le message n’est pas compris, d’autres s’y ajouteront et les problèmes s’intensifieront. Si le message est compris et l’énergie rétablie, alors les maux s’évanouiront.

Troisième blocage

Le troisième blocage est une attaque ou un dysfonctionnement du second chakra Svadhisthana. Il s’agit d’un manque d’action par rapport à ce que l’on dit et des traumatismes répétés liés à la famille et à la matrice mais aussi d’un non-accomplissement de sa propre mission de vie.

humilite

Comment avoir un bon ancrage ?

Le premier élément à prendre en compte pour retrouver un bon ancrage à l’énergie de la Terre est purement et simplement la guérison de l’enfant intérieur, et particulièrement des 7 premières années de vie.

L’acceptation des événements de la vie sans les grandes peurs sous-jacentes a aussi son importance pour laisser travailler le chakra de base. Une bonne base commence par la Foi en la Source, en sa mission de vie sur Terre et en sa propre incarnation. Il s’agit d’intégrer pleinement la forme et d’accepter l’Amour inconditionnel. De donner et recevoir harmonieusement, de subvenir à ses besoins sans accumuler avec envie, sans manque ni attachement.

Vivez vos émotions. Ne refoulez rien. Soyez en harmonie entre vos pensées et vos actions. Vous maintiendrez ainsi une bonne énergie avec les 3 premiers chakras.

C’est un travail de vie constant 😉

Elia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s