Message Angélique – Du 1er au 7 janvier 2018

Message Angélique – Du 1er au 7 janvier 2018

cropped-chakras

« Votre nouvelle année débute sur de bonnes énergies. Les astres sont en communion avec la Terre et les énergies partagées avec elles sont bien plus fortes et bien plus douces.
 
Nous confirmons votre avancée sur votre propre chemin de vie. Vous avez réalisé déjà de nombreux efforts, de nombreuses nouvelles découvertes et plus encore, vous en apprenez davantage sur vous-même, chaque jour.
Ces révélations et prises de conscience sont importantes. Elles vous mèneront vers la réalisation de vos projets de vie mais aussi votre mission de vie.
 
Pour mieux y parvenir, lâchez-prise sur le passé. Tendez les bras et venez à nous. Demandez-nous ce qui vous aiderait ici et maintenant.
Libérez les fardeaux qu’il vous reste car vous avez le droit de ressentir l’état de joie et d’harmonie qui mène au bonheur.
 
Soyez bénis ».
Elia.
Publicités
Message Angélique – Du 25 au 31 décembre 2017

Message Angélique – Du 25 au 31 décembre 2017

cropped-chakras

« L’énergie de votre Terre vit en harmonie avec la vôtre. Lorsque l’énergie des Âmes incarnées baisse, celle de la Terre baisse aussi et à l’inverse, lorsque vous brillez de mille feux, la Terre augmente en vibrations.
 
Prendre soin de vous et de votre incarnation permet à l’Humanité entière d’augmenter la qualité vibratoire de la Terre mais aussi de l’Univers. Car comme vous le savez, tout est inter-connecté. Et cette connexion est importante.
 
La Source ressent votre énergie et vous pouvez ressentir l’énergie de la Source.
 
Profitez des moments de joie, que cela soit avec votre famille d’incarnation ou votre famille d’Âmes. Car votre vie est dans l’ici et maintenant. Vous êtes des enfants de la Source, vous êtes des Lumières en mission sur Terre. Et votre première mission est d’être dans la Joie et le bien-être.
 
Soyez heureux, prenez soin de vous et prenez soin des Âmes qui demeurent auprès de vous ».
Elia.
Joyeux Noël à tous !! 
Prenez grand soin de vous et de vos proches !
angel-1042546_960_720
Message Angélique – Du 18 au 24 décembre 2017

Message Angélique – Du 18 au 24 décembre 2017

cropped-woman-angel-beauty.jpg

« Nous sommes l’énergie Angélique et nous sommes heureux des progrès et des efforts que vous réalisez au quotidien. Nous sommes témoins à chaque seconde de votre Foi et de votre envie d’aller e l’avant, d’améliorer votre vie et celle de vos Frères et Sœurs de Lumière.
 
Et nous vous y aidons, en vous envoyant des signes sur votre chemin, en vous enveloppant de notre énergie d’Amour et de Gratitude.
Nous vous remercions de vous ouvrir à nous à travers la prière et en nous incluant dans votre vie. Ces actes d’Amour vous rapproche de plus en plus de nous et du monde que vous appelez « l’invisible ».
 
La Source aime chaque Âme qui la compose. En acceptant l’incarnation que vous vivez actuellement, vous réalisez le Grand Projet : l’expansion de l’Amour sous toutes ses formes.
 
Votre contribution à l’Univers est un cadeau merveilleux et inconditionnel. Soyez remerciés et aimés ».
Elia.
Un bon ancrage pour une vie harmonieuse

Un bon ancrage pour une vie harmonieuse

En tant que praticienne de soins énergétiques, je réalise à ceux qui le souhaitent, un travail d’harmonisation des chakras à mon cabinet. Et l’un des problèmes le plus récurrent que je rencontre est le manque d’ancrage ou un mauvais ancrage à la Terre.

L’ancrage est apparenté au chakra de base, le Muladhara, représenté d’une couleur rouge et qui se situe près du périnée et de l’anus. Ce chakra se développe principalement les 7 premières années de vie d’un individu.  Il s’agit du fondement de sa propre vie, de sa connexion avec l’incarnation, à la Forme.

Tel un arbre, l’être humain se développe de la même façon. Il a besoin de racines pour se stabiliser et se nourrir, d’un tronc pour développer tous ses propres mécanismes, les mener vers la hauteur et de branches qui se ramifient vers le ciel pour se nourrir de la Lumière.
Un arbre sans racine ne survit pas bien longtemps et ne peut se tenir droit. Un arbre sans branches ni feuilles ni fleurs ne produira aucun fruit. L’un sans l’autre, une disharmonie se créée. Il en est de même avec l’être incarné. Sans racine, nous ne nous rappelons plus de notre mission de vie, qui nous sommes et pourquoi nous sommes ici. Nous développons des maladies puisque l’énergie de la Terre ne passe plus par le chakra de base comme elle doit le faire, pour nourrir les autres chakras.
Nous devenons blessants et blessés et notre vie manque cruellement d’harmonie et de maintien. Sans connexion avec la Source vers les hauteurs (les branches de l’arbre et notre chakra couronne), nous ne pouvons accomplir notre mission de vie et reprendre contact avec notre partie Divine. Sans le développement de ces deux extrémités, l’énergie ne circule pas assez bien dans le tronc (notre corps, nos autres chakras), et les problèmes, physiques, énergétiques, émotionnelles et psychologiques apparaissent.

Arbre-racine-en-terre1

Quels sont les déséquilibres de peu d’ancrage ou d’un mauvais ancrage ?

  • La perte de sa mission de vie, l’incompréhension de son existence sur Terre, des problèmes existensiels
  • Vous vous sentez menacés par le monde extérieur
  • Votre vie ainsi que vous mêmes êtes instables, autant physiquement, psychologiquement et matériellement
  • Vous avez des problèmes d’équilibre
  • Vous ne vous sentez pas pleinement incarnés
  • Vous avez des difficultés à donner et/ou recevoir
  • Votre vie s’oriente principalement (ou beaucoup) sur les bien matériels et l’argent
  • Vous présentez des problèmes liés aux os, aux hanches, au bassin ou aux genoux

Pourquoi avons-nous un mauvais ancrage ?

Puisque nous développons le chakra de base/racine de notre naissance à notre 7eme année de vie, tout ce que nous allons vivre lors de ce passage affectera ou renforcera le Muladhara.

Dans l’enfance, ce qui s’apparente à la Terre est la Mère nourricière. Une mauvaise expérience avec la mère impactera ce chakra racine dès le départ. Les besoins physiques et émotionnels de l’enfant sont donc primordiaux pour aider le nouvel individu à bien s’ancrer dans sa vie actuelle et lui fournir un bel avenir.
L’épanouissement de l’enfant passera par la découverte et la grande énergie qu’il contient. C’est le propre du Muladhara, la première porte à filtrer l’énergie de la Terre, le réceptacle de l’énergie avant d’être distribuée harmonieusement dans les autres chakras.
Si votre enfant déborde d’énergie, n’essayez surtout pas de la réprimer. Aidez-le à utiliser cette énergie et à la canaliser à travers des activités créatrice (le développement du second chakra) et sportives.
Une Âme pleinement incarnée et en harmonie avec l’Univers sait utiliser l’énergie du Muladhara pour donner et recevoir pleinement. En aidant votre enfant à utiliser cette énergie, vous lui enseignez une habitude saine pour son avenir.

big old tree

Une base solide pour alimenter les chakras

Les trois premiers chakras sont en lien avec la Terre. C’est donc naturellement que le Muladhara est en grande relation avec le second chakra, le Svadhisthana (orange), le seuil du passage à l’acte, du « faire », de la création et la créativité et du troisième chakra, le Manipura (jaune), aussi appelé chakra du Plexus Solaire, le seuil du Moi et des émotions.

Premier blocage

La peur, ou plutôt devrais-je dire, les peurs, sont la première cause d’affaiblissement du chakra de base. La peur est propre au chakra de base. Elle inflige un coup aux fondements de notre vie, et donc à nos racines.
Une peur passagère pleinement vécue et comprise ne sera pas un problème. Une ou des peurs récurrentes qui nous figent seront un véritable fléau pour le Muladhara.
Car la peur bloque l’énergie de la Terre et, dans le but de se défendre, le chakra de base va prendre l’apparence d’un bastion pour attaquer et devenir dur envers lui-même et envers les autres (autrement dit : vous-même).
Sans racine, sans accroche, l’Âme incarnée cherchera par tous les moyens à prendre racine vers l’extérieur et le premier élément passager : des êtres chers (un amant, des enfants), l’argent, un métier ou une situation, une maison, une voiture, des biens… etc.
L’individu s’identifie alors à cet/ces éléments et ne vit plus que par ce biais. Pire, il est soumis plus facile aux énergies de l’inconscient collectif.
Les personnes matérialistes ou obsessionnelles, dirigées par leurs peurs, ayant aucun contrôle de leurs émotions, ont un ancrage déficient.

Mais selon vous, pourquoi l’être humain courre t-il ainsi à sa perte ?
Probablement parce qu’il y a rien de plus instable qu’un être extérieur (un parent, un enfant, un amant, un ami), mortel dans la forme et que, les biens matériels ne nous rejoignent pas dans la mort, peuvent être perdus du jour au lendemain.

Nous retrouvons de cette façon la première cause de la descente aux enfers des personnes qui ne savent se relever après avoir « tout perdu », ou pire, mettent fin à leur vie. Comment survivre après avoir perdu le (faux) fondement de sa vie ?

Second blocage

La seconde cause d’un blocage du chakra de base provient d’une faiblesse du chakra du Plexus Solaire, le centre émotionnel. Chaque émotion que nous vivons est soit pleinement vécue puis laissée à sa propre existence, soit refoulée car trop douloureuse.
Dans le cas d’une acceptation, le chakra du Plexus s’en remettra. Par contre, lors d’un refoulement émotionnel, un blocage se créé. Celui-ci empêche alors l’énergie de la Terre de remonter correctement : ce sera au Svadhisthana ou au Muladhara d’accueillir l’énergie de la Terre (en remontée) et l’énergie de l’émotion refoulée du Plexus (en descente) et de l’extérioriser.

Par réaction en chaîne, ces chakras ayant leur propre énergie à développer et gérer, se retrouveront avec un surplus qui créera une disharmonie des premiers chakras. Reliés à certaines glandes du corps physique, des réactions hormonales engendreront des dysfonctionnements physiques dans le but d’extérioriser cette énergie et de nous faire parvenir le message d’origine.
Si le message n’est pas compris, d’autres s’y ajouteront et les problèmes s’intensifieront. Si le message est compris et l’énergie rétablie, alors les maux s’évanouiront.

Troisième blocage

Le troisième blocage est une attaque ou un dysfonctionnement du second chakra Svadhisthana. Il s’agit d’un manque d’action par rapport à ce que l’on dit et des traumatismes répétés liés à la famille et à la matrice mais aussi d’un non-accomplissement de sa propre mission de vie.

humilite

Comment avoir un bon ancrage ?

Le premier élément à prendre en compte pour retrouver un bon ancrage à l’énergie de la Terre est purement et simplement la guérison de l’enfant intérieur, et particulièrement des 7 premières années de vie.

L’acceptation des événements de la vie sans les grandes peurs sous-jacentes a aussi son importance pour laisser travailler le chakra de base. Une bonne base commence par la Foi en la Source, en sa mission de vie sur Terre et en sa propre incarnation. Il s’agit d’intégrer pleinement la forme et d’accepter l’Amour inconditionnel. De donner et recevoir harmonieusement, de subvenir à ses besoins sans accumuler avec envie, sans manque ni attachement.

Vivez vos émotions. Ne refoulez rien. Soyez en harmonie entre vos pensées et vos actions. Vous maintiendrez ainsi une bonne énergie avec les 3 premiers chakras.

C’est un travail de vie constant 😉

Elia.

Message Angélique – Du 11 au 17 décembre 2017

Message Angélique – Du 11 au 17 décembre 2017

cropped-woman-angel-beauty.jpg

« Il est temps de tourner une page de votre vie. Si vous hésitiez à partir ou à réaliser un changement dans votre vie, c’est le moment. Laissez ce passé derrière vous sans le renier. Il est une partie de vous, une partie de votre chemin, une partie de qui vous êtes à présent.
Votre chemin prend un tournant. Changez, dès maintenant.
Lancez-vous sur ce nouveau projet, continuez vers cette nouvelle idée que vous avez eue, ce changement dont vous rêviez tant.
 
Ayez confiance. La fin d’un chemin est le début d’une nouvelle aventure. Et une très belle aventure, riche en nouvelles expériences, vous attend.
Confiez-vous à vos amis et votre Ange Gardien. Ils vous orienteront vers les solutions que vous pourriez prendre puis agissez ! »
Elia.
L’importance de l’éveil de la conscience

L’importance de l’éveil de la conscience

Nous naissons connectés à la Source. Le corps physique, quant à lui, nous impose le devoir de réapprendre les lois de la forme afin de survivre puis de vivre sur Terre.
Nous passons d’Âme éternelle sans limite à une conscience dans un corps limité et avec une certaine durée de vie. L’apprentissage est difficile et pour les Âmes qui se rappellent de leurs vies précédentes, ces différences d’états sont parfois une souffrance.

aupieddunarbre3

De quoi dépend les différents degrés d’éveil à la conscience ?

Les différences d’éveil de la conscience, autrement dit, de l’Âme connectée au moment présent, dépendent de notre façon à nous adapter à l’incarnation terrestre, aux expériences que nous traversons, aux événements que nous nous sommes proposés de vivre mais également notre mission de vie.
Cela ne signifie pas que cette situation soit fatale et sans issue, ni que la personne prenne pour responsable le destin pour les désagréments de sa vie actuelle. Vous êtes maîtres de votre vie ! Vous avez un cadeau inestimable de la Source : le libre arbitre. Ce libre arbitre est un Amour sans limite.
Vous êtes libres de vous éveiller et de changer de façon de penser à n’importe quel moment.

« La Source ne juge pas, elle a toujours le cœur ouvert et les bras ouverts. Mais beaucoup accuseront la Source de ne pas leur donner encore plus. De toute façon, les guides vont s’employer un moment à tout faire perdre. A quoi bon donner, puisque ceci les rend de plus en plus malheureux ? »

_ Danielle Meunier

30c582fa93244851dab814ac6c08b5e9

Je ne suis pas heureux, pourquoi ?

Chaque Âme possédant un corps, en mission sur Terre, est responsable de sa vie. Votre quotidien ne vous plaît pas ? Qu’avez-vous fait pour le rendre si peu agréable ? Ou au contraire, que n’avez-vous pas fait pour améliorer votre vie ?
L’être Humain a tendance a rejeter la faute sur autrui, car cela est bien plus simple de trouver la cause extérieure que de faire un long travail sur soi et de se remettre en question. Seulement, accuser quelqu’un vous fait-il avancer ? Cela vous rend t-il plus heureux au quotidien ?

La réponse est bien évidemment non, sinon, voilà bien longtemps que votre problème serait réglé et que vous seriez heureux.

La vie est abondance

La vie vous donne tous les jours, sous de nombreuses formes. La chance d’être en vie, de pouvoir respirer, de pouvoir manger à votre faim, d’avoir un toit et de pouvoir dormir, d’enfanter, de rire, d’avoir une personne à aimer mais aussi d’aimer les autres, d’apprendre, d’être libre…

Le sourire d’une personne sincère est un merveilleux cadeau. Un enfant qui vous donne un coquillage ou un dessin est un merveilleux cadeau. Une main tendue, même brièvement, d’un/une inconnu(e) est un merveilleux cadeau. Observer les étoiles la nuit dans l’immensité de l’Univers ou ressentir le soleil chaud sur sa peau sont un merveilleux cadeau.

Chaque Âme développe sa propre conscience et sa propre sensibilité. De ces deux éléments découlent naturellement la gratitude. Et de la gratitude naît le respect pour ce que la vie nous donne, sans convoiter ce que possède le voisin puisque qu’il s’agit de votre vie, et non pas de la sienne, et encore moins d’une comparaison de vie. Votre mission est différente de celle du voisin. Vos besoins sont différents de ceux du voisin.

L’ego, l’éducation des parents moins éveillés à une certaine époque et les modes sociétales font que nous nous sommes dirigés vers un système de consommation de plus en plus élaboré et de plus en plus vicieux. Autrefois, nous souhaitions les terres du voisin, ses animaux, les femmes ou les maris des autres. Aujourd’hui, nous voulons le dernier téléphone à la mode ou une plus grande télé, une paye plus grosse que le collègue, une voiture plus luxueuse, une énorme maison, un jardin mieux entretenu que celui du voisin…

Pourquoi ?
Parce que l’ego vit dans la comparaison, dans la division et dans le matériel. Sous l’effet de masse, nous nous retrouvons écrasés par les envies et la folie des autres malgré nous. Notre inconscience est happée par cet ego qui demande qu’une chose : survivre. Mais la survivance est éloignée depuis bien longtemps. En quoi une grosse voiture, une belle maison et davantage d’argent vous aideront à mieux survivre que les autres ?

Prenez conscience de ceci : cette possession, nous ne l’emportons pas dans l’Univers. Nous quitterons le monde de la forme à la fin de notre vie et lorsque vous ferez état de cette incarnation, que retiendrez vous ? Rien. Car tout ce qui aura été accumulé sera alors impalpable dans le monde de l’énergie. Non conscient de la vie et de votre mission divine, vous vous réincarnerez, dans une situation plus compliquée, qui vous mettra face à ce que vous avez refusé de voir dans votre vie précédente. Quel perte de temps !

« Si vous appreniez à voir tout ce que la vie vous donne, au lieu de rester aimanté sur ce que vous ne possédez pas ou que l’autre possède, et qui est peut-être en train de l’empoissonner… »

_ Danielle Meunier

20819261_1783811811653539_1589892824535132327_o

Prendre conscience de son inconscience

Le moment est venu de prendre conscience de votre vie, de qui vous êtes et de ce que vous êtes venus apporter à cette Terre en éveil. Demandez-vous ce qui vous plait le plus dans la vie, ce qui vous apporte une réelle joie intérieure et comment vous pouvez développer ceci et le faire partager aux autres Âmes.
Vous serez ainsi sur le chemin de votre mission divine. Laissez venir ce qui vous parle, même si cela doit prendre des années, ou même toute une vie.

Le bonheur se trouve dans l’éveil de la conscience. Il s’agit d’un état de gratitude et d’Amour pour ce qui existe ici et maintenant. Peu importe ce que vous avez, peu importe ce que vous traversez, la Lumière de la Foi brillera toujours en vous si vous êtes conscients de votre incarnation et de votre mission à réaliser.

Cette Lumière de la Source brille en vous et pour la ressentir briller, il vous suffit d’être parfaitement bien ancré dans cette vie incarnée. Vous vous sentez mal ? Vous ne vous sentez pas à votre place ? Vous avez développé une maladie dans votre corps ? Vous cherchez votre réalisation personnelle vers l’extérieur avec l’argent, un boulot pour impressionner les autres, la possession de biens ? Vous avez un besoin irrésistible de bouger et de voyager sans être particulièrement bien quelque part ? Vous attendez que quelqu’un vous annonce votre mission et face tout le travail de développement personnel à votre place ?
Tout ceci indique un manque d’encrage.

Tel l’arbre, notre corps énergétique a besoin d’un ancrage (de racines) et d’une connexion vers les hautes sphères (éveil du chakra couronne). 

Aujourd’hui, il existe d’innombrables méthodes pour se permettre de retrouver l’harmonie intérieure et la réelle mission de sa propre vie : la méditation, un travail ou du coaching personnel, psychologique, une meilleure alimentation, les médecines alternatives, les soins énergétiques, l’utilisation de plantes et de pierres en lithothérapie, être observateur de la nature et des animaux… Utilisez les vôtres !

Alors que certains endroits de la Terre (elle aussi en éveil) se retrouvent enfermés dans un cercle vicieux d’énergies basses, sur d’autres continents et pays, des endroits très éveillés se mettent à jour. C’est la raison pour laquelle la guerre fait ravage en certains lieux. Les ego et les énergies basses s’accumulent, s’entraînant malheureusement dans un cercle infernal. Évitez ces endroits autant que vous le pouvez. Préservez-vous à tous les niveaux.

Votre propre énergie vitale et vos chakras se nourriront de l’endroit où vous vous situez. Alors par Amour pour vous-même, quittez ces endroits. Ménagez-vous un espace harmonieux et paisible, loin des envies de l’ego et de la méchanceté.
C’est en retrouvant l’équilibre en vous et à l’extérieur de vous, que vous parviendrez à entrer en contact avec la Source et renouer avec elle. Ce lien n’est pas brisé. Il est toujours présent et ne demande qu’une chose : une action de votre part.
N’attendez pas les autres pour vivre et bien vivre. Vous êtes la seule personne à pouvoir le faire pour vous.

angels_on_stairway_to_and_from_heaven

Les Anges peuvent-ils m’aider ?

Beaucoup de personnes attendant de la part des Anges ou des guides, une aide miracle qui va tomber du ciel du jour au lendemain. Désolée, mais cela n’arrivera pas.

Les Anges peuvent agit uniquement si vous donnez l’impulsion et réalisez les efforts, les actes pour que cet événement ou cette situation harmonieuse arrive dans votre vie.
Les Anges nous aident en mettant en place une énergie favorable à nos actions. Si nous restons dans notre noirceur, le passé, notre dépression, notre colère, notre envie d’avoir plus (qui ne serait pas en accord avec notre mission divine), notre train-train quotidien problématique, ou dans des relations malsaines, ne vous attendez pas à un miracle !

Les Anges ont besoin d’un « terrain sain et favorable » pour accueillir leur énergie d’Amour et créer une zone fertile à votre action. C’est ainsi que leur aide nous parvient.
Alors si vous constatez que les Anges ont, selon vous, nié votre demande et n’ont pas apporté d’aide, remettez-vous en question : où n’avez-vous pas assez agit, où n’avez-vous pas créé assez de changement positif et surtout, n’êtes-vous pas encore attaché à une émotion ou un souvenir négatif du passé ?

Soyez honnêtes avec vous-même. De toute façon, votre vie vous le montrera, tout comme votre attitude face à votre vie. Le mécontentement de soi et de sa vie est la preuve que vous n’avez pas accompli ce qui est propice à l’abondance, à l’harmonie, à la gratitude et à la Lumière Divine.
Soyez bons envers vous. Reprenez tout depuis le début et travaillez sur la conscience. C’est la raison pour laquelle vous avez décidé de vous incarner, en plus de réaliser votre mission divine !

Elia.

Message Angélique – Du 8 au 10 décembre 2017

Message Angélique – Du 8 au 10 décembre 2017

cropped-woman-angel-beauty.jpg

« Votre Foi en l’Amour est félicitée. Nous ressentons de plus en plus votre connexion à l’énergie de l’Amour et aux échanges qui en résultent. Nous sommes heureux de pouvoir partager cela avec vous et de vous voir contribuer à l’élévation de votre planète.
 
Continuez comme vous le faites.Respectez l’ordre des choses. L’Univers et la Source ont un cheminement bien défini pour vous. Restez positifs car c’est dans la légèreté et la communion que vous attirerez l’Abondance dans votre vie.
 
Je suis l’Archange Raphaël et aujourd’hui, je vous apporte mon aide dans la guérison de votre passé. Vous êtes dans l’ici et le maintenant. Vous êtes sur votre chemin. Vous êtes à votre place. La vie est votre cadeau et est sur le point de vous offrir un merveilleux don ».
Elia.
Prendre soin de son enfant intérieur

Prendre soin de son enfant intérieur

Vous avez probablement entendu parler autour de vous de la notion « d’enfant intérieur ». Bien développé en spiritualité et de plus en plus abordé dans le domaine du développement personnel, l’enfant intérieur est cette source intérieure qu’il est nécessaire de retrouver, de conscientiser et de prendre soin pour retrouver la joie de vivre.

th

Mais qui est cet enfant intérieur dont on parle tant ?

Cet enfant intérieur est la partie dite « innocente » de notre être, celle que j’identifie comme notre Âme mais avec un vécu terrestre. Il s’agit de l’être que nous sommes actuellement, en réalité, mais dépourvu de ses conditionnements et de son ego. C’est l’enfant que nous avons été et qui sommeille encore et toujours en chacun de nous. C’est l’enfant que nous sommes mais que nous refusons de voir/d’accepter sous prétexte d’être désormais adulte et avec des responsabilités.
L’enfant intérieur, c’est notre esprit, dans toute sa légèreté, sa joie, son amour, son esprit ouvert, sa créativité, son dynamisme et sa passion pour la vie.

e2587830b9628bacc742a86c703b15c7

Pourquoi perdons-nous cette connexion avec cet enfant intérieur ?

Il existe un processus inconscient dans l’esprit humain qui, à la fin de l’adolescence et même à la fin de l’enfance, pousse autrui à mûrir et à prendre des responsabilités, qu’elles soient siennes ou non. On ne nous explique pas pourquoi.

Pourquoi ? C’est comme cela, nous dit-on. Il faut devenir rapidement les prémices d’un adulte, puis un adulte. C’est synonyme de sérieux et de réussite en société. Ça rassure. D’abord et surtout les parents. Mais ça rassure. Cela a toujours été, et l’inconscient continue de mettre en place ce processus sur sa descendance.

Pressé et parfois malmené par ces attentes, l’enfant quitte rapidement son monde léger et plein de joie pour affronter les problématiques adultes qu’il ne comprend pas encore et qu’on ne lui explique pas – puisque les adultes ne les comprennent pas eux-mêmes. La société s’y met également et affiche un modèle parfait de l’être humain, à travers ses publicités et produits, qui le mènerait aveuglément vers le bonheur. Encerclé, à moins d’afficher un fort caractère et une foi profonde en la Source que le processus terrestre lui fait oublier d’année en année, l’enfant se détache de l’origine de sa sainte mission, et en suit une autre qu’on lui a imposé comme meilleure et plus tangible : être accompli et heureux dans la production et la consommation.

L’esprit (et l’ego) prend alors le relais. Il se construit sur une fausse image de soi, s’approprie ce qui le fait rêver, s’imagine des projets, une vie, se réalise et s’identifie à des postes clés. Le meilleur du meilleur : être meilleur que les autres, être un exemple et s’en satisfaire. Car être un exemple, c’est susciter l’admiration des autres, et donc l’Amour. Le voici donc, le bonheur tant attendu !
Et pourtant, lorsque cet état est atteint, il se trouve que l’être humain n’est pas si heureux que ça. Il continue de chercher quelque chose d’inaccessible, comme si le bonheur avait été de courte durée, de très courte durée.

Que se passe t-il donc ?
Il manque une donnée importante à l’esprit, qu’il semble lui-même, ne pas vraiment comprendre. Le bonheur est un état qui comprend le lâcher-prise, l’acceptation et la pleine conscience du moment présent, entraînant une joie de vivre et une conscience de la vie précieuse qui nous entoure. Et cela, il ne peut être truqué, ni acheté, ni échangé, ni bluffé.
L’ego cherche avec l’esprit à se créer une réalité, à ne pas voir certaines choses, ce qui fait vivre l’être humain dans une illusion permanente. L’illusion n’apporte pas le bonheur. Le bonheur apparaît lorsque nous sommes à nouveau conscients de qui nous sommes réellement : une Âme incarnée en mission.

Inneres-Kind

Pourquoi retrouver cet enfant intérieur ?

Qui ne voudrait pas du bonheur ?
Prendre conscience de l’Âme que nous sommes, c’est accepter l’enfant que nous avons été et qui a été brutalisé, contraint, à sa façon. C’est guérir l’enfant intérieur. Car pour beaucoup d’entre nous, cet enfant est encore en souffrance, en peine, complètement abandonné dans un coin de notre Être. Cet enfant intérieur est le premier point d’accès, la liaison entre l’Âme et l’incarnation physique, la porte d’accès à la Source et tout ce qui en découle : connexion avec l’éternel, la joie, le bonheur, l’abondance…
On en comprend donc toute l’importance !

Comment retrouver notre enfant intérieur ?

Prenez un moment au calme pour vous concentrer et vous projeter de nouveau dans votre enfance. La période des cinq ans semble être adéquate, mais choisissez celle qui conviendra le mieux. Concentrez-vous sur l’enfant que vous étiez à ce moment-là, et non pas ce qui vous entourait alors.

Dans cette époque, prenez le temps de repenser à ce que vous vouliez en tant qu’enfant, et notez vos rêves, vos envies, mêmes si votre esprit actuel les trouve immatures. Notez tout.

On découvre bien souvent la période où les ravages de la consommation de produits et la consommation de l’être ont débuté. Sous l’envie d’avoir la dernière Barbie, le dernier robot à la mode, le nouveau modèle de téléphone, de jeux vidéos, ou de peluche, ou y trouve les désirs véritables de l’enfance : le besoin d’Amour, le besoin d’émerveillement, de découverte et d’éveil, dans la joie.

Et les techniques pour y parvenir sont aussi nombreuses que le nombre d’être humains sur Terre.

ed9fd78113d91c2b900a681aba5d1fc1

Définir son besoin d’Amour

L’Amour fait partie d’un besoin universel. C’est, après tout, notre mission de vie : redécouvrir l’Amour, le faire grandir et le semer sur Terre !
On ne le retrouve pas uniquement chez l’être humain. Les animaux aussi ont besoin d’amour et d’affection. Les plantes ont ce besoin également, en communiquant par les racines, en tissant des réseaux d’échanges et d’aide à la survie.

Savez-vous définir aujourd’hui quel est votre besoin d’Amour ?

L’Amour extérieur a son importance, mais l’Amour de Soi (sans ego) l’est encore plus. Sans Amour de Soi, nous devenons dépendant d’un autre être et cette demande peut très rapidement devenir nocive pour les deux partis.

Que pouvez-vous faire pour vous donner de l’Amour ? Que pouvez-vous vous accorder et qui plairait aussi à cet enfant intérieur ?

Manger un morceau de chocolat qu’on s’interdit, prendre un rendez-vous en spa pour prendre soin de son corps, aller à la mer car on adore entendre le bruit des vagues, rester en pyjama chez soi et dormir bien plus car on en a besoin, décrocher le téléphone et appeler ses amis avec qui on a pas eu de liens depuis longtemps à cause d’un emploi chargé, prendre le temps de se balader en pleine nature, se rapprocher des animaux et les observer, rire sans se préoccuper de l’opinion des autres sur soi, être à l’écoute des autres et compatir, s’habiller comme on le souhaite…
La liste vous appartient.

Se donner de l’Amour, c’est suivre ses envies. Des envies qui mènent au bien-être, à la légèreté, à la joie et à la communion avec la Vie. Des rêves qui vous mènent à l’épanouissement personnel et la réalisation de votre mission de vie.

A travers les nombreux conditionnements et interdits de la vie quotidienne adulte, vous accordez-vous suffisamment d’Amour ? 

Pour le savoir, un simple coup d’œil permet de l’affirmer.
Une Âme en pleine conscience, ayant fait la paix et vivant avec son enfant intérieur, avec un esprit ouvert et compatissant, est une personne d’où émanent la joie, l’émerveillement pour les choses de la vie, l’envie de découvrir, l’Amour pour soi et pour son prochain.

Nous ne nous y tromperons pas.
Une Âme consciente éveille nos sens et communique sa propre Joie, sa propre énergie, sa propre connexion à la Source. Vous le sentirez chez d’autres Âmes. Vous le sentirez également en vous, lorsque cette conscience et cette énergie émaneront de vous.

Elia.